Botanique, Ethnologie

Pour Gina

fittoniaa

ASPECTS BOTANIQUES.

Selon l’endroit où l’on se trouve, on ne hiérarchise pas toujours ce que l’on observe tout à fait de la même manière. La famille des Acanthacées n’est peut-être pas le meilleur exemple mais il y a 2 espèces indigènes de cette famille dans l’hexagone  …  et avec 3 descriptions d’une même famille pour la France, le Maroc et le Pérou, on peut voir un peu de ce phénomène …

Description française (Tela Botanica): Les Acanthaceae présentent des fleurs gamopétales (les pétales sont soudés et forme tube), bicarpéllée (l’ovaire/fruit est coupée en deux loges réservant les graines) et présentant 4 cycles (les « cercles ») où s’insèrent les différentes pièces florale.
J’ai trouvé comme réputées présentes: Acanthus mollis (méditerranéenne, Indigène ou subspontanée dans l’ hexagone), A. spinosa (méditerranéenne, Indigène ou subspontanée dans l’hexagone), A. arboreus (africaine), A. Hungaricus (jardins, provenance de l’est, Balkan), Adotha vasica=Justicia adotha (asiatique, cultivée aux antilles, peut-être introduite dans l’Hexagone), Hemigraphis alterna (Guadeloupe, Martinique), Bephlaris ciliatis et B. maderaspatensis (Mayotte),  Fittonia albivenis (Guyane, Guadeloupe et Martinique, Polynésie française, Kanaky), Justicia hysopifolia (peut-être présente dans l’Hexagone; la plante est des Canaries: endémique de l’île de Tenerife et de la Gomera; elle est donc protégée), J. laevilinguis (indigène en Guyane), Thunbergia alata et T grandiflora (respectivement originaire de l’afrique de l’est pour la Suzanne aux yeux noir qui se comporte en annuelle au nord de la France, elle est jardinée ou échappée de culture; et  probablement originaire de l’Inde pour la Thunbergie à grande fleur qui semble avoir été observée en PACA): les sources sont telabotanica et l’INPN

La description française de cette famille trouvée en pdf sur telabotanica est très sobre. Celle donnée sur la flore marocaine est plus riche. Le point un peu étrange que je veux mettre en valeur est potentiellement plus ou moins présent dans les deux descriptions.

Au Maroc (floramaroccana.fr), les Acanthaceae se présentent ainsi: Il s’agit d’arbustes de plantes annuelles ou vivaces, à feuilles opposées, sessiles ou pétiolées, ne présentant pas de stipules, entière ou divisées, épineuses ou non épineuses.  les inflorescences sont en épis ou racèmes et sont isolées, et présentant des bractées ou bractéoles épineuses. Les fleurs sont hermaphrodite, irrégulières peu ou nettement zygomorphes; Les calices présentent 4 sépales irréguliers;  la corolle est bilabiée, à 5 lobes ou sans lèvres supérieure. L’androcée: 4 étamines didynames alternipétales. L’ovaire est supaire à 2 loges uniovulées et à 2 carpelles. Le style est simple à stigmate bilobulé. Le fruit est une capsule loculicide qui s’ouvre par deux valves.
L’auteur de la description reconnaît 3  espèces présentes au maroc: Acanthus mollis subsp platyphyllus, Barleria schmitii qui y est endémique ainsi qu’en Mauritanie, et Bephlaris edulis

 

Il y a autour de 3500 espèces dans cette famille largement tropicale. 274 espèces sont présentent au Pérou (contre 2 ou un peu plus dans l’hexagone?; et 3 au Maroc). Rocio Rojas G, dans Flora del Rio Cenepa, Amazonas, Peru, présente une description générale de la famille qu’il confronte à une description de terrain. La description générale indique notamment: « ovaire supaire uniloculaire ou biloculaire comportant de 1 à 10 ovules », faisant un peu mentir les descriptions précédentes (indiquant des ovaires certes supaires mais — toujours- à deux loges) . Pour le reste, les descriptions semblent s’accorder correctement.

Cela permet de remarquer que dans les classifications classiques basées sur l’observation de la forme des plantes (les classifications non phylogénétiques), la description des familles est enrichie de la description des plantes qui la compose et qui permette d’intégrer ces plantes à telle ou telle famille.

Outre l’aspect travaillant du genre et de l’espèce à la famille, cela permet d’indiquer que les familles sont conçues plus ou moins localement, régionalement: comme par nécessité, à partir du matériel végétal disponible …

La description de terrain des Acanthacées de Rocio Rojas G est la suivante: Herbes ou  arbustes, parfois grimpante à lianescente, rameuses à nœuds épaissis, à feuilles opposées avec ou sans cistolithes; fleurs tubulaires et labiées.

A propos du calmant de Gina:

Je traduis la description qui en est donnée par Rocio Rojas G dans Flora del Rio Cenepa, Amazonas, Peru:

feuilles sans cistolithes (masse de cristaux de carbonate de calcium et de silice dans certaines cellules présentes dans certaines plantes), à veines principales colorées ou blanches; fleurs en épi terminal dont les bractées sont superposées par rangs de 4; le calice est cilié. La corolle est hypocrateriforme(en forme de trompette), bilabiée: la lèvre supérieure est entière et incurvée, l’inférieure est trilobée. 2 étamines fertiles, incluses; les filaments sont insérées près de la gorge de la corolle.

La capsule contient 4 graines.

————–> Genre Fittonia

Herbe rampante de 25 cm de haut, rameuse pileuse; à feuilles discolores largement ovales suborbiculaires 5-8×4-7 cm dont l’apex est arrondi ou obtus, et dont la base est arrondie à cordée, glabre à pubérulente. Les veines principales sont blanches à jaunes. Le pétiole de 2-4 cm est pileux. Inflorescence en épis de 8-14 cm de long, le pédoncule étant de 4-7 cm de long; les bractées oblongues lancéolées, jaune, avec des trichomes glandulaires; le tube de la corolle est blanc à jaune et long de 10-15 mm.

Fruits non vus

Biotope des forêts primaires (Amazonie)

—————————–>Espèce  Fittonia albivenis (C’est ce nom qui est actuellement accepté; voir ThePlantList)

Pour ma part: je ne vois pas la fleur en forme de trompette (hypocrateriforme) mais je la vois simplement comme gamopétale bilabiée (pétales soudés formant tube, et se terminant par 2 lèvres). De plus pour moi les bractées sont vraiment très clairement verte.

Dans le parc national de l’Alto Purus au Peru, une autre Fittonia (peut-être une variation de la même espèce?) est communément appelée Fittonia amarilla.

 

ASPECTS (ÉCONOMIQUES) ETHNOBOTANIQUES.

La plante est intercesseuse et/ou « médicinale ou d’intérêt afférant », médicinale dans les Andes: Peut faire partie de l’Ayahuasca chez les Machiguenga au Perou, où elle été aurait utilisée précédemment à la Psychotria viridis (?) selon ce qu’en rapporte Ethan Russo; Elle est également utile contre les maux de crânes et les douleurs musculaires chez les Siona-Secoya et contre les problèmes urinaires chez les Kofan à l’est de l’Equateur (voir: Ethan Russo).

Aucune idée de l’utilité éventuelle de cette plante pour les Aguaruna ou les Huambisa (qui vivent dans la région du Rio Cenepa). Mais elle est vétérinaire (donner de l’entrain et de la capacité aux chiens pour la chasse) et médicinale (problème hépatique) chez les Shuar de la région de Shamatak, selon Andrés Gerique Zipfel.

C’est une simple. Son statut est: non (réputée) cultivée*; spontanée indigène de ces régions. Autrement cultivée comme ornementale sciaphile (aimant l’ombre) en d’autres régions du monde.

*Les simples sont des médicinales de cueillettes, donc « sauvages », pas si rarement regroupées au jardin pour plus de praticité/simplicité (et donc cultivées)

(L’information de principe pour les publications de l’internet: https://www.publiceye.ch/fr/themes-et-contexte/agriculture-et-biodiversite/biodiversite/biopiraterie/)

version courte ici: http://jejardinebio.hebfree.org/plantes/plantes.html#Fittonia_albivenis_groupe_argyrospermaplante

Gina est une femme du genre Felis, de l’espèce Felis silvsetris, de la sous espèce Felis silvestris catus, et de la « race » « gouttière ».

Et elle est sympa.

 

Par défaut

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s